Temps de lecture estimé : 9 minutes

Classification des habitats naturels et des végétations de France métropolitaine

 

Avant de lister les référentiels typologiques utilisés pour classer les milieux naturels, définissons quelques notions essentielles à la compréhension du foisonnement de typologie auquel nous nous apprêtons à faire face dans cet article !

Tout d’abord, sachez que pour décrire les milieux naturels, on utilise les notions de végétations et d’habitats.

 

Végétation

Le terme « végétation » est basé sur le concept d’associations phytosociologiques, c’est-à-dire de groupements végétaux. Ainsi, une végétation est caractérisée par une combinaison floristique déterminée (= une combinaison de plantes) qui révèle une écologie, une dynamique, une répartition géographique (chorologie) et un historique particulier.

Les végétations sont également nommées « syntaxons ». La phytosociologie est la discipline de la botanique ayant pour objet l’étude des syntaxons.

A l’instar des espèces, les syntaxon sont nommés avec un système de nomenclature binomiale. Par exemple : Ammophilenion arenariae Géhu 1988 est un syntaxon que l’on retrouve en contexte littoral (plus spécialement en dunes mobiles).

 

Habitat

Le terme « habitat » (naturel ou semi-naturel) correspond à une entité écologique incluant des espèces et une communauté (animale ou végétale), ainsi que leur environnement biotique et abiotique.

Un habitat est donc une entité écologique homogène qui inclut des espèces et leur milieu. Par exemple, sur le littoral atlantique, on retrouve l’habitat de Dunes blanches, ou encore l’habitat de Dunes mobiles embryonnaires

Lien entre habitats et végétations

Lorsqu’un habitat contient des éléments floristiques (ce n’est pas le cas des grottes ou des cavités par exemple), alors l’étude des syntaxons permet de décrire et classer habitat naturel.

 Un habitat est caractérisé grâce aux végétations.

Attention : la distinction habitat/groupement végétal (végétation) est importante car un habitat peut correspondre à une ou plusieurs végétations (ainsi qu’à leur environnement biotique et abiotique) et inversement.

Pour reprendre nos exemples de dunes littorales, l’habitat Dune blanches peut contenir le syntaxon Ammophilenion arenariae, mais aussi d’autres syntaxons (comme Ammophilenion australis…) ! Et inversement : le syntaxon Ammophilenion arenariae peut être trouvé en dans l’habitat Dunes blanches, mais également dans l’habitat Dunes mobiles embryonnaires !

Typologies

Différents référentiels typologiques sont utilisés afin de décrire et classer les habitats et les végétations.

Ces typologies traitent des syntaxons ou des habitas ; à différentes échelles géographiques (France, Europe…) ; selon différents grands types de milieux (marins ou continentaux) et certaines sont même issues de conventions…

Prodrome des végétations de France (PVF1)
Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)
Synopsis bryosociologique
Unités phytosociologiques des Cahiers d’habitats
Classification phytosociologique européenne
Biocénoses benthiques de Méditerranée
Habitats marins benthiques d’Atlantique
CORINE biotopes
EUNIS
Habitats d’intérêt communautaire
Cahiers d’habitats
Convention OSPAR
Convention de Barcelone
Référentiels locaux

De nombreuses correspondances existent entre ces différents référentiels, correspondances pouvant être totales ou partielles. Toutes ces typologies et leurs correspondances sont regroupées au sein du référentiel national HABREF.

Prodrome des végétations de France (PVF1)

Il s’agit du premier référentiel français pour la phytosociologie dite « sigmatiste ».

La classification phytosociologique organise les végétations dans un système hiérarchique qui est composé de quatre rangs principaux : classe, ordre, alliance et association, parfois re-divisés en sous-rangs. Le PVF1 comporte 76 classes, 142 ordres, 7 sous‐ordres, 371 alliances et 116 sous‐alliances.

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Le PVF2 est le référentiel français déclinant le PVF1 à des niveaux plus fins. Ces déclinaisons sont publiées régulièrement, le PVF2 n’est pas un référentiel figé !

Synopsis bryosociologique

C’est un référentiel complémentaire au Prodrome des végétations.

Il traite les communautés végétales composées de bryophytes (les mousses au sens large).

Unités phytosociologiques des Cahiers d’habitats

Les Cahiers d’habitats détaillent tous les habitats d’intérêt communautaire de la directive européenne « Habitats Faune Flore » présents en France.

Les syntaxons concernés pour chaque habitat sont précisés au sein des fiches descriptives.

Classification phytosociologique européenne

Il s’agit d’une classification phytosociologique au niveau européen, pour les unité de la classe à l’alliance.

Biocénoses benthiques de Méditerranée

Ce référentiel est le résultat de l’harmonisation et de l’homogénéisation des habitats benthiques référencés dans d’autres référentiels existants (habitats d’intérêt communautaire, EUNIS…).

Habitats marins benthiques d’Atlantique

Tout comme référentiel des biocénoses benthiques de Méditerranée, ce référentiel est la mise en cohérence des habitats benthiques pour le secteur atlantique.

CORINE biotopes

Corine Biotopes est un référentiel européen des habitats, s’appuyant sur la phytosociologie, créé dans le cadre du programme CORINE (Coordination of Information on the Environment).

EUNIS

C’est le référentiel européen des habitats élaboré notamment à partir de Corine Biotopes. Par rapport à ce dernier, EUNIS traite plus d’habitats, en particulier les habitats marins.

 

Habitats d’intérêt communautaire

 

Il s’agit des habitats listés en annexe I de la directive 92/43/CEE du Conseil du 21 mai 1992 concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages, dite directive « Habitats » ou directive « Habitats Faune Flore ». Cette directive prévoit notamment la mise en place d’un réseau de zones protégées baptisé Réseau Natura 2000.

Cahiers d’habitats Natura 2000

Les Cahiers d’Habitats sont le référentiel des habitats naturels d’intérêt communautaire de la directive « Habitats » présents en France.

Les cahiers d’habitats sont spécifiques au territoire français. Ils comportent de nombreux compléments et précisions par rapport au manuel européen, en particulier des précisions sur les modes de gestion recommandés pour la préservation de chaque habitat.

Structurer vos données

Vous gérez ou utilisez des données de milieux naturels, de cartographies d’habitats ou encore d’espèces ?

Obtenez une solution sur mesure pour la gestion de vos données environnementales !

Convention OSPAR

Cette convention référence des habitats marins menacés ou en déclin -et à protéger- de l’Atlantique du Nord‐Est. Elles est issue d’un accord entre quinze gouvernements des côtes et îles occidentales d’Europe et de l’Union Européenne.

Convention de Barcelone

Suite à à la convention de Barcelone (qui a pour but la protection de la mer Méditerranée contre la pollution), il a été élaboré une liste de référence des types d’habitats présents en Méditerranée à protéger.

Référentiels locaux

En métropole, il existe également des référentiels plus spécifiques aux territoires, et en particulier aux territoires d’agrément des différents Conservatoires botaniques nationaux (CBN).

Les CBN sont en effet compétents pour répertorier toutes les végétations et habitats présents sur leurs territoires, à partir des référentiels déjà existants et même en décrivant de nouveaux syntaxons.

Par exemple, ou peut citer le R.N.V.O. (Référentiel des Noms de la Végétation et des habitats de l’Ouest) du CBN de Brest, ou encore le Synopsis phytosociologique des groupements végétaux d’Île-de-France du CBN du Bassin parisien. Cette liste est évidemment loin d’être exhaustive. Pour en savoir plus sur une région particulière, rapprochez-vous du CBN présent sur le territoire qui vous intéresse !

 

Parmi tous ces référentiels typologiques, le- ou lesquels utilisez-vous ? Vous connaissez d’autres typologies d’habitats ou de végétations ? en contexte local peut-être ?