Temps de lecture estimé : 9 minutes

Où trouver un poste en géomatique et environnement ?

C’est toujours une aventure de rechercher (et trouver !) un poste, que ce soit un stage, un emploi ou même une mission en service civique. Cela est peut être encore plus compliqué lorsque l’on vise des missions qui mixent plusieurs disciplines.

Concernant le monde des SIG / cartographie / géomatique combiné à celui de l’environnement et de l’écologie, j’ai déjà reçu plusieurs demandes de stage ou d’emploi de la part de lecteurs sur l’adresse de contact du blog (contact@naturagis.fr). Je profite donc de ces quelques lignes pour vous remercier sincèrement de votre intérêt pour ce que je partage avec vous sur ce site !

Dans le cadre professionnel, même si je travaille moi-même sur des projets liant la géomatique avec l’écologie et la biodiversité, je n’ai pas encore la possibilité de recruter, que ce soit pour un stage et encore moins pour un emploi. Mais j’ai tout de même quelques pistes à vous proposer pour vous aider dans vos recherches de postes.

Je ne vais pas vous présenter des astuces concernant les CV, les lettres de motivation ou les projets professionnels…  Aujourd’hui je partage avec vous les 7 pistes que j’ai toujours privilégié pour trouver mes stages étudiants ou des emplois salariés en géomatique et cartographie.

J’espère qu’elles vous seront utiles également !

Sommaire

1. Les sites spécialisés
2. Réseaux sociaux
3. Geotamtam
4. Les structures que vous visez
5. Osez la spontanéité !
6. Votre réseau !
7. Un dernier conseil…
Pour aller plus loin

1 . Les sites spécialisés

Pour commencer, rien de tel que de faire un tour sur les sites spécialisés dans la diffusion d’offres d’emplois ! De nombreuses offres y sont publiées quasiment tous les jours, alors pensez à réaliser une veille sur ces sites, en les consultant une fois par semaine par exemple.

Voici mes sites préférés pour consulter les offres d’emploi.

Le forum « offres d’emploi » de Georezo

Vous pourrez trouver des offres de missions de stage ou d’emploi en géomatique (base de données spatialisées, cartographie, webmapping, etc.).

Certaines de ces offres de missions sont appliquées au domaine de l’environnement (agriculture, écologie…).

Sur des sites spécialisés dans le domaine de l’environnement, il est également possible de trouver des offres de missions avec une composante « cartographie » ou « SIG » !

Pensez à visiter les sites de Réseau TEE, Emploi-Environnement ou encore AgroTIC.

2 . Réseaux sociaux

Des offres d’emplois et de stages sont partagées tous les jours sur les réseaux sociaux, avec LinkedIn en tête, mais pas seulement !

En plus de consulter les offres sur le fameux réseau social professionnel, pensez à parcourir les pages ou profils des entreprises, et de rejoindre les groupes facebook spécialisés dans la diffusion d’offres d’emplois.

Vous pouvez également rejoindre NaturaGIS sur les réseaux !

J’y partage avec vous toutes les offres d’emplois qui me « tapent dans l’œil ».

Ces offres sont évidemment des offres de missions qui allient géomatique / SIG / cartographie avec l’environnement, l’écologie et la biodiversité ! 🙂

3. Geotamtam

Si vous aspirez à travailler dans le monde de la recherche, inscrivez-vous à la liste de diffusion mail Geotamtam.

Vous recevrez des mails d’informations dans le monde de la recherche et de l’enseignement en géographie, et pour ce qui nous intéresse ici : de nombreuses offres de stages ou d’emploi (en plus d’annonces de séminaires ou formations).

Précision : cette liste est francophone

4. Les structures que vous visez

Une autre manière un peu plus sélective de trouver des offres d’emplois ou de stages en cartographie SIG pour l’environnement est de viser directement les structures avec lesquelles vous aimeriez travailler.

Beaucoup d’organismes, qu’ils soient publics ou privés, possèdent un site internet sur lequel sont diffusées directement les offres.

Alors, si vous voulez travailler avec une structure en particulier qui a des projets liant les SIG et le domaine de l’environnement, regardez directement chez elle !

5. Osez la spontanéité !

Alooooors… C’est le conseil que je donne à toutes les personnes qui me demandent comment trouver un poste ou qui me parlent de leurs difficultés pour en trouver : osez la candidature spontanée !

Tous les postes vacants ne donnent pas forcément lieu à la publication d’une offre d’emploi en bonne et due forme. Certains postes sont en train d’être libérés, certains postes sont en train d’être créés, certains postes ne sont pas ouverts faute de candidats, etc.

Je pense que c’est encore plus vrai pour les stages ! Parfois, le fait de recevoir une candidature avec un profil spécifique et pluridisciplinaire peut pousser un employeur à franchir le pas et proposer une mission !

Sans compter qu’avec une candidature en réponse à une offre d’emploi ou de stage, vous serez en concurrence directe avec tous les autres candidats. Avec une candidature spontanée, vous vous placerez avant même qu’une offre ne soit publiée, et vous montrerez également votre détermination à travailler pour l’organisme que vous prenez la peine de contacter.

Attention toutefois, une candidature spontanée ne doit surtout pas être « générique ». Adaptez bien votre CV et votre lettre de motivation pour chaque structure que vous contacterez.

Vous pourriez aimer

[Lecture] Comment je suis devenu géomaticien, F. de Blomac (dir.), 2009

Comment je suis devenu géomaticien

A qui envoyer une candidature spontanée ?

Vous pouvez reprendre la liste des structures avec lesquelles vous aimeriez travailler (voir les exemples au point précédent) , trouvez un email de contact ou l’email du chef de service que vous visez… puis candidatez !

6. Votre réseau !

Des opportunités d’emplois ou de stages peuvent être transmises dans ce qu’on appelle le « réseau ». Comprenez ici VOTRE réseau.

Celui composé des anciens étudiants de vos formations par exemple… mais aussi vos anciens collègues ou des autres professionnels que vous avez pu rencontrer lors de vos précédents postes ou lors de séminaires.

De plus, le « réseau » peut vous aider à décrocher un poste. Si vous postulez dans une structure dans laquelle vous êtes déjà connu, et dans laquelle se trouvent des personnes avec qui vous avez déjà travaillé (si tant est que cela se soit bien passé évidement…), cela vous fera des chances supplémentaires de décrocher le poste.

Et si vous n’avez pas encore de réseau professionnel ?

Si vous êtes étudiant, votre école ou votre université a certainement une liste de diffusion pour les anciens élèves. Il est également très commun que les formations organisent des journées dédiées à l’orientation et à l’insertion professionnelle. Profitez de ces journées pour rencontrer les anciens étudiants désormais en poste ! Peut-être qu’un d’entre eux vous ouvrira la porte d’une opportunité professionnelle…

Vous pouvez également rencontrez vos futurs collègues, voire vos futurs employeurs. Pour cela, rendez-vous à des formations professionnelles, des colloques et des séminaires dédiés à votre domaine de prédilection. Cela peut être un peu compliqué en période de crise sanitaire, mais même dans ces moments difficiles, certains vévènemetns sont maintenus !

En matière de géomatique et d’environnement, il existe le forum TIC des espaces naturels, les GeoDataDays, les rencontres QGIS ou encore des rencontres naturalistes régionales… Le choix ne manque pas !

7. Un dernier conseil…

Je finirais par un dernier conseil : osez postuler et ne vous laissez pas impressionner par les offres d’emploi ou de stage.

Dans les offres multidisciplinaires – telles que celles pour des postes liant SIG et environnement – le lot de compétences demandées par les employeurs est souvent impressionnant, voire (malheureusement) parfois totalement irréaliste.

Personne n’est capable d’être à la fois administrateur de base de données, géomaticien, administrateur système et réseaux, chargé de missions en environnement, développeur web et biologiste.

Alors si vous tombez sur une offre d’emploi qui vous semble hors de portée en raison du profil pluridisciplinaire recherché, tentez quand même votre chance ! Les offres d’emploi ont tendance à dresser le profil idéal recherché par l’entreprise, pas forcément le profil de la personne qui sera retenue.

Si le poste vous motive réellement, vous pourrez être retenu, et votre futur employeur pourrait avoir un plan de formation pour que puissiez vous former dans les champs disciplinaires qu’il vous manque. Qui ne tente rien…

J’espère que ces quelques pistes vous aideront dans vos recherches de postes autant qu’elles ont pu me servir ! D’ailleurs, il y a-t-il d’autres adeptes de la candidature spontanée ici ?

Un petit coup de pouce ?

Cet article vous a plu et vous pensez qu’il pourrait être utile à quelqu’un d’autre ? Partagez le sur vos réseaux grâce aux boutons juste en dessous ! Merci !