Temps de lecture estimé : 8 minutes

Tutoriel : afficher une couche de données depuis un serveur WMS ou WFS dans QGIS, exemple du serveur de données GEOPAL

Certaines structures (telles que l’IGN, l’IFREMER, le BRGM, etc.) mettent à disposition leurs données géographiques sous forme de flux WMS (images, plans, orthophotos…) et WFS (couches de points, lignes, polygones…).

Ces données sont alors stockées sur leurs serveurs et il n’est plus nécessaire de les télécharger pour les utiliser. Il est tout à fait possible d’y avoir accès en se connectant directement aux serveurs ! Et nous allons tout de suite voir comment faire avec QGIS.

Pour cet exemple, j’utilise QGIS 3.4, mais le principe est le même pour les versions antérieures, comme QGIS 2.18 par exemple. Je vais aussi utiliser le serveur de flux WMS et WFS du portail géographique des Pays de la Loire GEOPAL (il n’y a pas de raison particulière si ce n’est qu’il fallait bien en choisir un pour la démonstration et que je l’avais sous la main à ce moment là !).

Comment ajouter une couche WMS

Pour ajouter une couche WMS, dans le menu en haut de la fenêtre de QGIS, cliquez sur Couche > Ajouter une couche > Ajouter une couche WMS/WMTS.

Il existe également un raccourci dans le panneau des couches de l’interface de QGIS.

Cliquez sur ce bouton :

La fenêtre du gestionnaire des sources de données s’ouvre, dans la partie WMS/WMTS.

QGIS – Fenêtre de gestion des sources de données WMS/WMTS.

Si vous n’avez jamais ajouté de source de données WMS, la liste déroulante tout en haut de la fenêtre est pour le moment vide.

Ajouter une source

Avant d’ajouter une couche de données, il faut spécifier à QGIS où se trouve ces données. Pour cela, la première étape est d’ajouter un serveur de flux WMS, c’est-à-dire une source de données WMS.

Cliquez sur le bouton Nouveau.

Une fenêtre pour créer une nouvelle connexion WMS/WMTS s’ouvre alors.

QGIS – Fenêtre de création d’une nouvelle connexion à un serveur de données en flux WMS/WMTS.

Pour créer une nouvelle connexion, commencez par renseigner le champ Nom. Vous pouvez mettre le nom que vous souhaitez, cela n’influera pas sur la connexion. Mais veillez tout de même à mettre un nom vous permettant de reconnaître le serveur auquel vous allez vous connecter.

Dans cet exemple je choisi donc le nom GEOPAL.

Il faut ensuite renseigner le champ URL. Il s’agit de l’adresse à laquelle QGIS va se connecter pour avoir accès aux données.

Voici l’URL du serveur WMS de GEOPAL : https://carto.geopal.org/cgi-bin/mapserv?

QGIS – Fenêtre de création d’une nouvelle connexion à un serveur de données en flux WMS/WMTS, exemple d’une connexion à GEOPAL

Cliquez sur Ok pour valider.

Remarque

Si vous souhaitez vous connecter à un serveur nécessitant un compte utilisateur, renseignez votre identifiant et votre mot de passe dans la partie Authentification, dans l’onglet « De base ».

Gestion des sources

Une fois que vous avez ajouté cette nouvelle connexion, le nom que vous avez renseigné apparaît alors dans la liste déroulante. C’est dans cette liste que vous aurez accès à tous les serveurs pour lesquels vous aurez ajouté une connexion.

Grâce aux boutons situés sous cette liste déroulante, vous pouvez effectuer plusieurs actions.

Connexion : pour se connecter au serveur choisi dans la liste.

Nouveau : pour ajouter un nouveau serveur de données.

Éditer : pour modifier les paramètres de connexion au serveur choisi.

Supprimer : pour supprimer un serveur de la liste.

Connexion au serveur

Choisissez donc le serveur auquel vous souhaitez vous connecter -ici je choisi GEOPAL- et cliquez sur le bouton Connexion.

La connexion est alors effectuée vers le serveur sélectionné dans la liste, et les informations concernant les couches disponibles apparaissent dans la fenêtre.

QGIS – Fenêtre de gestion des sources de données WMS/WMTS, connexion réalisée au serveur GEOPAL.

Naviguez dans cette liste pour voir quelles couches sont disponibles.

Pour choisir une ou plusieurs couches de données à ajouter dans votre projet QGIS, sélectionnez la ou les couches désirées.

Pour cela, cliquez sur le nom d’une couche, et pour en sélectionner plusieurs, maintenez la touche Ctrl du clavier enfoncée et cliquez sur les noms des couches qui vous intéressent.

Dans cet exemple, je sélectionne la couche BD Ortho IGN 2013 de la Loire-Atlantique. 

Pour valider votre choix et ajouter la couche de données, cliquez maintenant sur Ajouter (bouton en bas de la fenêtre).

La couche de données a été ajoutée dans votre projet QGIS !

Comment ajouter une couche WFS

La procédure est exactement la même que pour ajouter une couche de données WMS !

Dans le menu haut de la fenêtre de QGIS, cliquez sur Couche > Ajouter une couche > Ajouter une couche WFS.

Vous pouvez aussi cliquez sur le raccourci d’ajout de couche WFS.

Dans la fenêtre du gestionnaire des sources de données, ajoutez une nouvelle connexion (bouton Nouveau), et renseignez les paramètres de connexion au serveur WFS :

Nom : GEOPAL

URL : https://datacarto.geopal.org/cgi-bin/mapservwfs?

Validez, puis connectez vous au serveur WFS de GEOPAL (choisissez GEOPAL dans la liste déroulante et cliquez sur le bouton Connexion).

QGIS – Fenêtre de gestion des sources de données WFS, connexion réalisée au serveur GEOPAL.

Dans la liste des données disponibles, choisissez les couches qui vous intéressent et cliquez sur ajouter. Les voilà désormais dans votre projet QGIS !

Affichage des couches WFS et WMS

Dans cet exemple, j’ai choisi d’ajouter la couche WMS de la BD ORTHO 44 (orthophotographies du département de Loire-Atlantique), et la couche WFS des Réserves Naturelles Régionales.

Comme n’importe quelles couches de données, elles se retrouvent listées dans le panneau de contrôle de couches…

…et on peut les visualiser dans le canevas de carte !

Voilà, maintenant vous savez tout pour ajouter des couches WMS ou WFS dans votre projet QGIS !

Est-ce vous utilisez des couches issues de flux WFS ou WMS dans vos projets cartographiques ?